S'inspirer

Happy Fashion Week! – Part 1

16 mars 2015

Cliquer sur les flèches pour voir toutes les photos

De Balmain à Isabel Marant en passant par Lanvin ou Chanel, à chaque saison les défilés parisiens se suivent et ne se ressemblent pas. Les shows sont époustouflants sur le podium bien sûr, mais depuis quelques années, le spectacle est aussi dans la rue. Les photographes de streestyle sont de plus en plus nombreux à célébrer les rédactrices et autres modeuses aux abords des défilés. Des looks millimétrés ou spontanés, monochromes ou colorés. J’ai voulu vous montrer l’effervescence du petit monde de la mode en période de défilés, à travers des portraits de personnalités qui m’ont intriguées.

Instants capturés.

 

©Andrane de Barry

S'inspirer

Dolce mamma

3 mars 2015
fashion-week-de-milan-dolce-gabbana-fete-les-mamans_5270279

Vous le savez, j’aime la mode et je suis toujours les défilés de près ou de loin. J’ai bien sûr mes favoris, ceux qui à chaque fashion week m’éblouissent, et que je peux commenter avec Lili pendant des heures.

Parmi ces musts, je dois avouer mon petit faible pour Dolce&Gabbana. J’attends toujours leurs défilés avec une pointe d’excitation et beaucoup de curiosité. Ils ont une vraie identité et un style très reconnaissable, et même si on peut leur reprocher de toujours jouer sur le même terrain, leur univers me plait.

Oui, c’est un peu vrai, tout ce qui touche à l’Italie trouve grâce à mes yeux…  Mais regardez leurs campagnes de publicité, toujours pleine de joie, d’humour, et de scènes familiales attendrissantes. Regardez leurs égéries, sexy en diable. Regardez cette image de leur dernier défilé milanais… Une ode à l’amour, à la maternité, des mamas débordantes de sensualité ! Mamma mia… Viva Sicilia ! Viva Dolce&Gabbana !

©Reuters

 

S'inspirer

Les feel-good movies de l’hiver

27 février 2015

Il fait froid, l’humidité s’infiltre insidieusement, et le temps grisâtre nous met le moral en berne. C’est le moment de se préparer une grande bouilloire de thé ou de chocolat chaud, de s’armer de sa bouillotte et son plaid tout doux, et de se faire un bon film avec une copine.

Je vous ai concocté une petite sélection de films à voir ou à revoir inlassablement. Une liste non exhaustive dans laquelle vous pouviez piocher comme dans une bonne boite de chocolats.

 

Pour retomber en enfance… 

La Belle et la Bête

Rien ne vaut un bon Disney pour se remettre les idées en place… Un classique ! On peut aussi choisir le Roi Lion pour prendre un shoot de bonne humeur, Cendrillon pour rêver au prince charmant, ou Il était une fois si on est pas fan des dessins animés.

Continue Reading…

S'évader

Flocon

24 février 2015

Cliquez sur les flèches pour voir toutes les images…

Et si on parlait du sport d’hiver ?

J’aime bien le mot « sport d’hiver », ça fait un peu passé de mode, ça m’évoque des photos vintage des premiers skieurs sur la neige. Avec leurs skis en bois et leurs fourrures, heureux comme des gamins qu’on leur invente un moyen de dévaler les pentes enneigées.

Je ne sais pas vous, mais moi ce que j’apprécie par dessus tout quand je pars au ski, c’est l’ambiance générale. Ce blanc si pur qui nous entoure, cette noble matière qu’est le bois, les ambiances tamisées le soir dans la station, les spécialités montagnardes,… Pour moi tout est une question de juste milieu. J’adore skier, mais je n’aime pas dévaler les pistes à toute allure sans profiter vraiment de la sensation de glisse. J’adore skier, mais je ne suis pas du genre à être sur la piste à 9h pétantes pour faire la clôture à 16h30. J’essaye de faire en sorte de profiter du moment présent. Trouver le bon rythme, le juste équilibre.

Continue Reading…

La chronique de Lili

E.D.I.T.O

2 février 2015

NB : Lorsqu’Andrane m’a annoncé vouloir lancer un blog, j’étais excitée pour elle, mais lorsqu’elle m’a demandé d’écrire avec elle, j’ai reçu un shoot d’adrénaline. Flattée, j’ai immédiatement accepté et je suis fière d’apporter ma contribution à travers cette chronique où je parlerai de mode, de cinéma et de mille et mille autres choses. Une seule condition imposée par Andrane : que je sois méchamment drôle. Je vais essayer d’être à la hauteur.

Adepte de tous les journaux de mode qui me passent sous la main, je pourrais littéralement retapisser mon appartement avec ! Chaque mois, je choisirai les meilleures séries de manière totalement dictatoriale (tout en essayant de plaire à Andrane, ce qui n’est pas si simple vu qu’elle est photographe elle pinaille sur des choses qui me sont totalement inconnues comme le cadre ou la lumière).

Difficile d’expliquer pourquoi un édito mode me plait, parfois il suffit d’un détail. Une seule règle: il faut qu’à partir des photos je puisse ressentir une atmosphère, que je puisse m’imaginer dans la peau du mannequin et faire défiler un scénario rêvé.

Le mois de décembre m’a inspiré quatre histoires symboliques de mes goûts.

 

poses.moda

Marta voudrait recouper ses cheveux, sa frange lui balaye les cils mais elle s’en fiche un peu, ce carré lui plait. Elle a fui la ville pour suivre un nouvel amour au bord de l’Océan et passant leurs journées dehors à sympathiser avec les poulpes et autres homards des mers elle a attrapé le rhume marin. Pour divertir le nouvel amant charmant qui ne peut s’empêcher de la photographier, elle joue avec le seul livre trouvé dans cette bicoque. Volubile, elle pense au prochain, il sera aussi blond que celui qui la regarde est brun, il sera surfeur et non plus pêcheur. Du sel au bord des yeux, du sable dans les cheveux, Marta est la fille du vent et de l’air. Sans jamais trop en faire et charmante de défauts.

Elle Italia décembre 2014. Mannequin: Marta Dyks. Photographe: Matt Jones

 Voir la série (allez admirer les bas de contention bleus que cette pauvre Marta Dyks est obligée de porter avec le sourire !)

Continue Reading…

S'inspirer

Couture

27 janvier 2015
défilé

Vous vous attendez sûrement à ce que je vous parle chiffons. C’est un peu ça. Mais pas n’importe quels chiffons ! Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de Haute Couture. Le chapitre mode est plutôt réservé à ma copine Lili et ses chroniques, mais de temps en temps je prendrai la liberté de faire exception à la règle… Si vous le voulez bien.

La mode fait partie de l’esthétique que je recherche, du « beau » qui m’intéresse et m’intrigue. La mode est un art qui me charme et me séduit par ses lignes, ses couleurs, ses matières, ses images, et sa magie dont certains défilés sont le paroxysme. Un art qui n’est pas ausi superficiel que certains le pensent, à condition de ne pas le prendre trop au sérieux. En gardant un certain recul, on remarque que la mode peut aider à gagner en confiance en soi et être un facteur d’épanouissement réel.

Avant je m’intéressais de près à ce milieu. J’étais captivée par le métier de rédactrice de mode et je rêvais de travailler dans un magazine pointu. Mais de mauvaises expériences dans ce milieu acide m’ont fait prendre une certaine distance. J’ai perdu l’envie de travailler exclusivement dans la sphère mode, mais je souhaite quand même y garder un pied, et cela ne m’empêche pas de chérir certains souvenirs. Notamment des prises de vue sur lesquelles j’ai été assistante (Oh, ce shooting hivernal dans le Château de Vincennes avec la photographe géniale Åsa Tällgård, où on se gelait tellement qu’il fallait passer un séchoir sur les jambes du mannequin!!!), certaines images qui me restent en tête, et surtout… certains défilés.

Continue Reading…

Respirer

Ebène

23 janvier 2015

Je n’ai pas fait de casting, je vous l’assure, et pourtant je dois dire que j’ai la chance d’être entourée d’amies très jolies. Certaines font plus ou moins attention à elle, s’intéressent de près ou de loin à leur bien-être, mais sont toutes différentes et c’est ce qui fait leur richesse.

Je pense que le naturel à tout prix a ses limites, alors j’ai demandé à mon amie Aurélie de me confier ses secrets de beauté et rituels bien-être. Elle représente pour moi l’incarnation parfaite du naturel sublimé. Une fille qui sait prendre soin d’elle sans trop en faire. Une fille bien dans sa peau mais qui n’en fait pas trop. Confidences à l’heure du thé.

Continue Reading…